Les réformes
21 novembre 2022
Tout afficher

La sécurité

J’ai appris avec plaisir par un organe de presse que Pontault-Combault était la ville la plus sure d’Île-de-France pour les villes de plus de 20 000 habitants.
Par contre et comme d’habitude, je suis resté sur ma faim en lisant l’article car ce que nos médias et nos responsables,  appellent le sentiment d’insécurité  est réel,  de plus en plus  grand et ne peut pas être négligé. Il repose sur des faits concrets  souvent écartés d’un revers de manche car « ils dérangent » pour la conclusion finale qui est : » tout va bien dormez tranquilles ».
L’importance donnée à la prévention :
– conseil local de la sécurité et de la prévention de la délinquance (en place à Émerainville depuis octobre 2003),
– sensibilisation des seniors aux vols par ruse, (pourquoi seulement par ruse ?),
– la création de postes de médiateurs,
– l’observatoire de la délinquance,
– le groupe local du traitement de la délinquance  (en place à  Émerainville depuis la fin des années 90) n’a pas de résultats quantifiables. 
Par contre, la prévention,  permet d’affirmer que l’on fait réellement quelque chose alors que rien n’est fait pour combattre efficacement le crime et la délinquance.
Le manque de policiers, les consignes laxistes qu’ils reçoivent, les pouvoirs insuffisants des policiers municipaux (financés par les communes pour pallier aux manques de moyens de la police nationale).
Les peines que les juges appliquent aux délinquants (le dernier ayant tiré à Émerainville  au mortier d’artifice sur les policiers, a écopé d’un rappel à la  loi), nous empêchent tous de dormir tranquilles.
J’aurais aussi aimé connaître le nombre de policiers municipaux œuvrant à Pontault-Combault, le nombre de caméras pour la vidéo-surveillance (vidéo protection pour ne pas déplaire aux gauchos amoureux de la dialectique).
Encore un article qui ne sert à rien ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *